Un réseau mondial de pédopornographie démantelé et jugé en Belgique

Un réseau mondial de pédopornographie démantelé et jugé en Belgique

Photo : Helen Cheng

12 millions de fichiers, des milliers de victimes, le procès en Belgique des membres d’un réseau de pédopornographie d’ampleur mondial, animé sur le « Dark Web », est une nouvelle preuve de l’urgence à combattre efficacement contre ce fléau.

La base de données soigneusement organisée par l’un des prévenus de ce procès proposait un classement selon l’âge, l’origine, le sexe ou les types de violences infligées aux enfants. Les coupables présumés infligeaient également des violences, qu’ils filmaient, sur leurs propres enfants avant de se retrouver dans des lieux publics ou des hôtels pour échanger leurs images. Tout ceci dépasse l’entendement.

En novembre dernier, à l’occasion du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, Emmanuel Macron annonçait un durcissement des sanctions pour la consultation d’images pédopornographiques. Il y a plus qu’urgence à agir.