Le cardinal Barbarin relaxé

Le cardinal Barbarin relaxé

Le jugement est tombé ce jeudi 30 janvier, le cardinal Barbarin n’est, pour la justice, finalement pas coupable de non-dénonciation des faits de pédophilie reprochés au père Preynat. Si la cour d’appel reconnaît que le cardinal était donc bien au courant à l‘époque – informé en 2000, le cardinal a attendu 2010 avant de changer d’affectation – elle estime que les faits sont prescrits. En effet, en matière de non-dénonciation la durée de prescription est de 3 ans.

En ce qui concerne les faits qui lui ont été rapportés en 2014 par l’un des anciens scouts agressés, la cour d’appel a estimé que la victime était alors en mesure de porter plainte directement. Ce qui fait dire à l’avocat des victimes que cette conclusion revient « à dire qu’il n’y a pas obligation de dénoncer des violences sexuelles sur mineur une fois que le mineur est devenu majeur. » Pour le moins étrange.

Entre préserver l’institution religieuse et protéger des enfants, le cardinal avait semble-t-il fait un choix. Un choix aux conséquences terribles pour des dizaines d’enfants. Très déçues par ce jugement, les parties civiles ont annoncé un pourvoi en cassation.

Venez nous rejoindre

L’Enfant Bleu Toulouse recherche des écoutants bénévoles

Photo; Marina Shatskih

L’Enfant Bleu Toulouse recherche actuellement des bénévoles pour répondre aux appels des victimes.

Le rôle des écoutants bénévoles consiste à recueillir la parole de la victime, de sa famille ou encore d’un témoin ; analyser le besoin et orienter vers le bon spécialiste.

Si vous êtes étudiant en psychologie ou en droit, ou simplement sensible à notre cause, une formation gratuite vous sera proposée pour assurer ce rôle essentiel. Alors, si vous avez un peu de disponibilité, n’hésitez pas à nous appeler au 05.61.53.21.10 ou à nous écrire à lenfantbleutoulouse@wanadoo.fr ou par le formulaire de contact.