Le harcèlement scolaire et cyber-harcèlement

Cette nouvelle forme de violence fait des ravages dans les établissements scolaires. Accepter de parler est essentiel pour sortir du cauchemar. L’Enfant Bleu Toulouse est à votre écoute

Table Of Contents

Qu’est-ce que le harcèlement ?

Le harcèlement est une violence répétée, continue, sur une longue période, par une personne ou un groupe de personnes à l’égard d’une autre. Les attaques peuvent être verbales, physiques ou psychologiques. Elles peuvent prendre la forme d’insultes, de moqueries, de menaces ou de chantage. Elles peuvent aller jusqu’au racket, la manipulation ou des rumeurs. Il peut être plus visible : gifles, bousculades, humiliations…

Où cela se passe-t-il ?

  • à l’école
  • dans les clubs de sport ou de loisir
  • au centre de loisir…
  • sur le chemin de l’école, dans les cars scolaires…

Pour quelles raisons peut-on être harcelé ?

  • son apparence physique
  • son genre
  • un handicap
  • son nom ou son prénom
  • son appartenance à un groupe…

Quelles sont les conséquences ?

De nombreuses conséquences peuvent apparaître et ne doivent pas être prises à la légère :

  • décrochage scolaire
  • isolement
  • maux de tête, insomnie, troubles du comportement, troubles du sommeil
  • angoisse et dépression, perte de confiance en soi
  • phobie sociale
  • idées suicidaires.

Le cyber-harcèlement

Internet a fait naître un harcèlement d’un nouveau genre : le cyber-harcèlement. Aujourd’hui 20 % des élèves disent en avoir été victimes.

Le cyber-harcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule ».

Ce type de harcèlement est réalisé par le biais d’un moyen de communication électronique à partir d’un téléphone portable ou d’internet, par les réseaux sociaux (Facebook, twitter, snapchat, instagram, etc…) les mails…

Le cyber-harcèlement a explosé avec l’avènement des réseaux sociaux et prend une toute ampleur pour les victimes. Le harcèlement ne se limite plus à l’établissement scolaire, mais se poursuit jusqu’au domicile ; il ne se limite plus aux périodes d’activités scolaires mais est présent à toute heure du jour et de la nuit, 365 jours par an, ne laissant à la victime aucun répit.

Il peut prendre différentes formes :

  • les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne.
  • la propagation de rumeurs
  • le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale
  • la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe
  • la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture
  • le sexting (c’est la contraction de « sex » et « texting ». On peut le définir comme « des images produites par les jeunes (17 ans et moins) qui représentent d’autres jeunes et qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile ».

Les conséquences du cyber-harcèlement sont les mêmes que celles du harcèlement scolaire.

En France, entre 3 et 4 enfants victimes de cyber-harcèlement se suicident.

Ce que dit la loi ?

Le harcèlement est puni par la loi.

Le harceleur peut être puni de peines très sévères pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende (article 222-33-2-2 du Code pénal). Le harceleur, même s’il a moins de 18 ans, peut être jugé s’il a agi de sa propre volonté, en ayant conscience de ce qu’il faisait. Les sanctions seront adaptées à l’âge de l’enfant (rappel à la loi, interdiction d’entrer en contact avec la victime, mesure visant à réparer ses actes, etc…).

Que faire si je suis victime de harcèlement ?

En parler : se confier est la première étape indispensable pour mettre fin à ton cauchemar et ce le plus vite possible pour éviter que la situation ne s’aggrave.

À qui parler : à une personne de ton entourage en qui tu as confiance :

  • un membre de ta famille
  • un(e) ami(e)
  • un adulte de ton école (un enseignant, l’infirmière…)

Signaler les dérapages sur les réseaux sociaux. Tu peux le faire sur Facebook notamment. De façon générale fais attention à ce que tu mets sur les réseaux sociaux, réfléchis bien avant de diffuser une photo à l’utilisation que d’autres pourraient en faire ou au mal qu’elle pourrait faire.

Porter plainte : tes parents peuvent faire cette démarche si la discussion ne porte pas ses fruits et que le harcèlement ne cesse pas.

Si tu es témoin d’un cas de harcèlement tu peux :

  • aller parler avec la victime. Souvent les enfants victimes de harcèlement ont tendance à s’isoler. l intervenir si tu connais bien les harceleurs.
  • interpeller un adulte.
  • ne pas participer à la diffusion de messages ou photos.

Le harcèlement scolaire en chiffres :

1 enfant sur 10 est victime de harcèlement :

  • 12% en primaire
  • 10% au collège
  • 4% au lycée.

1 enfant sur 16 est victime de harcèlement dit sévère

  • 20% d’enfants sont victimes de cyber-harcèlement
  • 8% à 12% c’est, selon l’Unesco, l’augmentation du nombre d’enfants âgés de 9 à 16 ans ayant été exposés au cyber-harcèlement entre 2010 et 2014.
  • 3 les filles sont 3 fois plus victimes de cyber-harcèlement que les garçons.
  • 3 à 4 enfants victimes de cyber-harcèlement se suicident chaque année en France.

L’action de l’Enfant Bleu Toulouse contre le harcèlement scolaire

Depuis 3 ans l’Enfant Bleu Toulouse a fait de la lutte contre le harcèlement et le cyber-harcèlement une priorité dans ses actions de prévention.

En effet, nous sommes convaincus que la prévention et la sensibilisation dès le plus jeune âge sont les meilleures armes pour venir à bout de ce fléau. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place des binômes constitués d’une juriste et d’une psychologue qui interviennent dans le cadre scolaire sous forme :

  • d’interventions en milieu scolaire (IMS) de la grande section de maternelle au lycée.
  • de conférences-parentalité auprès des associations de parents d’élèves. Là encore psychologue et juriste viennent à la rencontre des parents pour les sensibiliser aux premiers signes de harcèlement et répondre aux questions sur la conduite à tenir et les démarches à mettre en œuvre.
  • des formations. Les professionnels de l’enfance, et notamment les professeurs, se disent souvent démunis face au harcèlement scolaire. Comment déceler un enfant harceleur ou un enfant victime de harcèlement et comment l’aider sont les principales interrogations auxquelles notre binôme apporte des éléments de réponse.

Que ce soit en classe ou devant les parents, les juriste/psychologue de l’association rappellent chaque fois les conséquences psychologiques et juridiques du harcèlement et du cyber-harcèlement sur les victimes, mais également sur les harceleurs, ainsi que sur leurs familles.

Interventions en milieu scolaire

Si vous souhaitez organiser une intervention sur ce sujet dans votre établissement, n’hésitez pas à nous contacter.

Pour tout renseignement appelez L’Enfant Bleu Toulouse au 05.61.53.21.10

A noter que notre association possède l’agrément académique délivré par le Conseil Académique des Associations Educatives Complémentaires de l’Enseignement Public (CAAECEP) de Toulouse. Cet agrément est un label attribué aux associations  faisant la démonstration de la qualité de leur action dans le respect des principes de l’enseignement public.