Des millions d’enfants ne reprendront pas l’école

Photo : Yannis Hua

Près de 10 millions d’enfants dans le monde pourraient ne jamais retourner à l’école. La cause : le confinement et les conséquences économiques de la pandémie. Sans mesures pour contrer cette situation, les inégalités qui existent déjà « exploseront entre les riches et les pauvres, et entre les garçons et les filles », a averti la directrice générale de l’ONG Save the Children, à l’origine de l’enquête.

Pour éviter une telle situation, l’ONG appelle les créanciers commerciaux à suspendre le remboursement de la dette des pays pauvres. Cette mesure pourrait selon elle permettre de débloquer 14 milliards de dollars pour investir dans l’éducation. Douze pays seraient concernés principalement en Afrique centrale et de l’Ouest, ainsi qu’au Yémen et en Afghanistan.

En juin dernier l’Organisation internationale du travail (OIT ) et l’Unicef alertaient déjà sur l’augmentation probable de plusieurs millions d’enfants contraints à travailler suite à la pandémie. Pour la directrice générale de l’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, Henrietta Fore, « en temps de crise, le travail des enfants devient un mécanisme d’adaptation pour de nombreuses familles ». « Lorsque les écoles ferment et que la disponibilité des services sociaux est en recul, un plus grand nombre d’enfants se retrouvent poussés vers le monde du travail ».

Depuis 2000 le travail des enfants dans le monde était en recul constant. Environ 152 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans continuent à travailler aujourd’hui. Et la tendance pourrait bien s’inverser après le passage de la Covid19. Notre association se préoccupe et reste vigilante à ce recul terrible d’un des droits fondamentaux reconnus par l’ONU à tous les enfants du monde.